Apprivoiser le temps

 

Le temps mesuré est un concept inventé par l’homme, une notion de durée lui permettant de se repérer dans son environnement (jour-nuit; saisons…) et dans les événements vécus.

Dans la Grèce antique on retrouve 3 notions principales du temps:

 

Chronos:  notion physique, linéaire, objective et quantitative mesurée en unités: secondes, minutes, heures… C’est le temps qui structure nos vies et que l’on peut représenter par une ligne passé-présent-futur.

 

Kairos:  une autre dimension du temps créant de la profondeur dans l’instant. Une notion immatérielle du temps mesurée non pas par la montre, mais par le ressenti. Le dieu grec Kairos est représenté par un jeune homme ne portant qu’une touffe de cheveux sur la tête. Quand il passe à notre proximité, il y a trois possibilités : 1) on ne le voit pas ; 2) on le voit et on ne fait rien ; 3) au moment où il passe, on tend la main pour saisir sa touffe de cheveux et on saisit ainsi l’opportunité. Kairos a donné en latin opportunitas (opportunité, saisir l’occasion).

 

Aiôn:  terme signifiant force de vie, cette divinité représentait le temps infini, éternel, cyclique. Il peut également être associé à l’âge, la génération ou la destinée.

 

La vie dans une société moderne, qui plus est urbaine, nous donne parfois l’impression que le temps passe de plus en plus vite. La formidable accélération technique, celle des flux d’informations et des moyens de communication participent à ce ressenti. « Je n’ai pas le temps », « Je manque de temps » deviennent les expressions de ce sentiment d’urgence, de ce stress. Pris par Chronos, les journées s’enchaînent, les semaines et les mois, laissant un sentiment confus de culpabilité, d’inaccomplissement, de ne pas suffisamment apprécier le moment qui passe…

Dans notre vie quotidienne, nous sommes non seulement pris par le « Faire », toutes ces actions que nous accomplissons dans une journée, dans nos vies professionnelles, sociales, familiales; mais notre mental, nos pensées sont soit tournées vers le futur (anticipant, planifiant, imaginant l’instant à venir), soit tournées vers le passé (rejouant des scènes, les évaluant, les jugeant…).
Alors quand sommes-nous pleinement présent à notre vie, à l’expérience vécue?

Pourtant nous connaissons tous des moments où le temps semble s’arrêter, s’étire, nous paraît comme « suspendu ».  Ne parlons pas de l’ennui ressenti dans un interminable embouteillage, mais plutôt d’un moment présent pleinement investi et vécu. Ce peut être contempler un extraordinaire paysage, un moment partagé avec la personne aimée, danser et ne faire qu’un avec la musique, profiter d’un moment de détente avec un bon bouquin…
Chacun peut remplir ces pointillés d’expériences personnelles, uniques, mais universelles en ce qu’elles nous apportent: un petit moment d’éternité, un sentiment profond de sérénité et d’accomplissement.

Ce que ces instants ont en commun, c’est que notre esprit n’est pas dans l’avant ou l’après. Il se libère de la dualité passé/futur et nous permet de profiter, d’apprécier totalement chaque instant, et c’est cet engagement dans l’expérience, cette présence à l’ici et maintenant qui donne sa qualité à ce moment.
Cette qualité d’être, de présence est en nous… Alors comment la cultiver?

Le rythme, c’est du temps, c’est la division du temps en intervalles par des pulsations.
Avec TaKeTiNa, en utilisant le rythme, nous travaillons directement avec le temps.
En intégrant simultanément dans notre corps, des rythmes différents en des endroits différents (pieds, mains, voix), le mental n’a aucune chance de s’égarer dans le passé ou le futur… il est bien trop occupé avec ce qu’il se passe ici et maintenant!

Alternant les phases où l’on est « dans le rythme » et les phases où l’on « perd le rythme », dans un environnement ludique et bienveillant, le mental gagne en flexibilité, lâche peu à peu prise sur le contrôle, et le côté rationnel de la pensée s’efface au profit de l’intuitif et de la perception immédiate. Le corps se reconnecte à la pulsation de base et à son savoir rythmique inné.

 

Vivre cette expérience dans un cercle TaKeTiNa, c’est accéder à cet état d’Être où le passé, le futur, nos pensées, nos préoccupations, nos inquiétudes, nos projections laissent la place à une intense sensation de bien-être et de relaxation. Investir cette qualité de présence avec TaKeTina, que ce soit de manière régulière en participant à des ateliers, ou de manière plus intense en participant à un stage, permet de développer et renforcer notre capacité à être pleinement réceptif à l’instant présent et à l’expérience vécue.

Pouvons-nous être dans cet état de présence de manière constante? Probablement pas! Mais à chaque fois que nous y accédons, une profonde résonance fait échos dans notre vie quotidienne.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...