Le cerveau en évolution

Il y a peu, on croyait encore que le cerveau était une machine immuable, qu’il cessait de se développer vers 20 ou 30 ans; que nous naissions avec un certain stock de neurones qui ne faisait que décroître avec l’âge.
Cette conception a récemment volé en éclat grâce aux progrès de l’imagerie médicale et aux dernières découvertes de la recherche en neurosciences sur les capacités cérébrales.
Ces dernières sont nettement plus positives et porteuses d’espoir.

Notre cerveau est dynamique, en perpétuelle évolution tout au long de notre vie. Il se modifie, se remodèle avec l’expérience, c’est ce qu’on appelle la plasticité cérébrale ou neuronale. Le cerveau est capable de produire de nouveaux neurones, ceux-ci peuvent se développer ou régresser en fonction des stimulations, et de nouvelles connexions, de nouveaux réseaux peuvent se créer. C’est ce qui explique que l’on peut apprendre de nouvelles notions tout au long de notre vie, même si cette plasticité à tendance à diminuer avec l’âge.

Les circuits neuronaux fréquemment utilisés se consolident et se développent, et ceux qui servent peu s’étiolent et rapetissent. De plus, certaines zones cérébrales peuvent prendre la relève d’autres lésées par des processus pathologiques ou traumatiques (chez les aveugles de naissance, la région chargée de la vision est réaffectée à la fonction auditive).

Les principaux freins à la création de nouveaux neurones sont l’absence de stimulation, l’ennui, la routine, et le stress.

TaKeTiNa vous amène à créer plusieurs niveaux de rythmes, dans des endroits différents de votre corps (pieds, mains, voix), et cela de manière simultanée. Notre corps et notre cerveau ne sont absolument pas habitués à mener de front 3 voire 4 actions différentes. Les participants peuvent constater qu’après quelques sessions, ces mouvements qu’ils ne pouvaient faire en rythme dans un premier temps, viennent d’une manière naturelle, plus aisée, se font d’eux-mêmes. Des personnes n’ayant aucune notion musicale peuvent aborder des polyrythmies complexes qui nécessitent normalement de longues heures de pratique pour être acquises.

La coordination sensori-motrice est stimulée d’une manière intense.

De plus, l’effet principal rapporté par les participants après une session TaKeTiNa est un ressenti profond de relaxation. Ainsi l’intégration rythmique, ou la reconnection à notre savoir rythmique inné, se fait dans un contexte stimulant pour l’activité cérébrale et l’apprentissage, dans un contexte ludique et musical.

Des recherches scientifiques ont été menées à l’Institut TaKeTiNa à Vienne en Autriche. Les EEG de participants à des cercles TaKeTiNa ont été enregistrés avant, pendant et après les sessions. Ils montrent clairement que certains exercices stimulent une synchronisation de l’activité cérébrale des deux hémisphères. Cette synchronicité permet d’unifier le côté rationnel et intuitif de notre cerveau et nous amène à un état mental idéal pour l’acquisition des apprentissages.

Ce processus unique permet non seulement d’acquérir une profonde orientation rythmique, de stimuler nos capacités cérébrales de coordination et d’apprentissage, mais également de développer concentration, relaxation, et équilibre mental… l’évolution par le rythme !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...